Pendant la ménopause, les bouffées de chaleur nocturne sont un des symptômes fréquents expérimentés par les femmes. Toutefois, ce trouble ne concerne pas seulement la femme. Les hommes peuvent être concernés par ce risque pour la santé. Ce symptôme s’accompagne souvent d’autres problèmes. La personne peut connaître une hausse du rythme cardiaque, de la température et de la transpiration sur le visage. Il existe également un risque de sueurs corporelles et de rougeurs ou « flushs » sur le torse, sur le visage et dans le cou. Lorsque les bouffées nocturnes sont récurrentes, elles peuvent constituer un véritable problème de santé. Dans ce cas, leur origine est généralement une maladie, raison pour laquelle il est nécessaire de consulter un médecin.

Les bouffées de chaleur constituent une perturbation pendant la nuit

Véritable gêne physique, les bouffées de chaleur constituent une perturbation significative durant la journée et pendant la nuit. Également dénommées « sueurs nocturnes », les bouffées de chaleur provoquent chez la personne une chaleur soudaine et temporaire. Généralement, la transpiration et les sensations de frissons sont les symptômes qui vont de pair avec les bouffées de chaleur. Ne pouvant être contrôlées par la personne, elles se doivent à une dérégulation des hormones. Les bouffées de chaleur nocturne ont lieu principalement la nuit, à intervalles irréguliers.

Dans cet article, nous répondrons aux questions suivantes relatives aux bouffées de chaleur nocturnes :

  • Pourquoi j’ai des bouffées de chaleur la nuit ?
  • Comment éviter les bouffées de chaleur la nuit ?
  • Comment apaiser les bouffées de chaleur ?
  • Quand s’arrêtent les bouffées de chaleur ?

Voici l’impact des bouffées de chaleur nocturne au quotidien

Comme beaucoup de troubles du sommeil, les bouffées de chaleur nocturne ont un impact négatif sur le quotidien des femmes. En effet, la vie des femmes est perturbée par ce trouble et par les symptômes qui l’accompagnent. Lorsqu’elles souffrent de sensations de chaleur nocturne, les femmes expérimentent une perturbation de leur cycle menstruel caractéristique de la ménopause. La ménopause est considérée comme la période pendant laquelle la femme, vers l’âge de 50 ans, n’a plus ses règles pendant un an.

Ce trouble figure parmi les symptômes de la ménopause comme la sécheresse vaginale, les sautes d’humeur et la prise de poids. Parfois, ce trouble hormonal provoque des bouffées de chaleur incontrôlables qui peuvent générer une transpiration abondante à tous moments. Elles ont un impact social tout comme les autres symptômes tels que la prise de poids et les problèmes de peau.  

Outre le fait que les bouffées de chaleur constituent une gêne, il est nécessaire de déterminer leur origine précise.  Un médecin devra par conséquent vérifier si elles méritent un traitement hormonal de la ménopause. Par ailleurs, parmi les autres traitements possibles, on trouve le traitement hormonal de substitution. Celui-ci pourra faire partie des remèdes proposés par le professionnel de santé pour soulager les femmes ménopausées.

Des causes multiples

Dans cette section, nous vous détaillons les diverses causes des bouffées de chaleur nocturnes, un des troubles du sommeil les plus fréquents. Parmi leurs causes d’origine hormonale, la ménopause consiste en une diminution des œstrogènes, les hormones sexuelles primaires féminins.

Outre la réduction des œstrogènes, l’hystérectomie figure également parmi les causes des bouffées de chaleur nocturne. L’hystérectomie est une ablation des ovaires. Celle-ci entraîne des modifications hormonales qui provoqueront des bouffées de chaleur la nuit.  Par ailleurs, l’hystérectomie provoquera également une absence des règles et une impossibilité de grossesse.

Ensuite, la grossesse sera susceptible de provoquer l’apparition de bouffées de chaleur nocturne, consécutives à une modification hormonale. Ces modifications hormonales sont en effet responsables d’une augmentation des vaisseaux sanguins. L’hyperthyroïdie fait également partie des causes des bouffées de chaleur nocturne. Lors de celle-ci, on constate une activité excessive de la thyroïde et une majeure production de chaleur et une hausse de la température. 

Des bouffées de chaleur nocturne apparaissent également lors de l’hypoglycémie. Durant celle-ci, on assiste à une diminution des niveaux de sucre dans le sang. Le corps génère des sécrétions, responsables de la hausse de sueur afin de lutter contre la diminution de sucre.  Enfin, des pathologies, telle que le cancer du sein, provoquent également l’apparition de la période de ménopause chez la femme, vers l’âge de 50 ans. Ce trouble est accompagné de bouffées de chaleur nocturne. La chimiothérapie et les traitements anti-ostrogéniques accélèrent aussi la ménopause. Lors de l’andropause, l’homme connaît une diminution des taux de testostérone, ce qui provoque des bouffées de chaleur.

Des bouffées de chaleur peuvent apparaître lorsque la personne souffre d’autres symptômes. Parmi ceux-ci, on compte les allergies, les intolérances alimentaires, les mauvaises habitudes alimentaires et le stress.

Les conséquences des bouffées de chaleur durant la ménopause

Outre la ménopause à proprement parler, la femme passe également par la périménopause. La périménopause est composée de deux périodes. La première période précède la ménopause, soit l’arrêt des règles.  Durant cette période d’arrêt des règles, celles-ci peuvent expérimenter différents symptômes tels que les sensations de bouffées de chaleur nocturne. La deuxième période de périménopause a lieu durant les 12 mois d’absence des règles.  

Pendant ces différentes étapes, les femmes sont susceptibles de ressentir des bouffées de chaleur nocturne. Celles-ci engendreront plusieurs conséquences telles qu’une sensation de malaise social ainsi que des effets tels que le stress, l’épuisement, les sautes d’humeur ou encore l’impression de surmenage. Sur le plan physique, les bouffées de chaleur nocturne constituent un problème car elles sont souvent suivies d’une sensation de refroidissement, d’hypothermie ou de fièvre.  

Durant la ménopause, les femmes peuvent également être concernées par des problèmes urinaires. Ainsi, selon une étude de la North American Menopause Society, lors de la périménopause, les femmes sont susceptibles de connaître des troubles urinaires regroupés sous le nom de syndrome génito-urinaire. D’un point de vue général, ces troubles peuvent constituer un risque pour la vie sexuelle et la libido des femmes.

Par ailleurs, durant la ménopause, la peau subit également des modifications. Ces modifications cutanées telles que le craquellement et la sécheresse de la peau, son relâchement ou la perte de son onctuosité constituent aussi une gêne au niveau social. Parmi les problèmes cutanés relatifs à la ménopause, on recense l’asséchement, les rides, les changements de texture ou de couleur. Cela peut provoquer une baisse de l’estime de soi chez les femmes, une sensation de perte du pouvoir de séduction ou encore de la dépression.

Les solutions durant la ménopause contre les bouffées de chaleur

Pour soulager les bouffées de chaleur, il existe plusieurs solutions. On compte des remèdes naturels à base de plantes telles que la sauge, le houblon, le gattilier, l’achillée millefeuille, le trèfle rouge ou l’aubépine. Outre les plantes comme la sauge, si les bouffées de chaleur nocturnes persistent, il existe une solution efficace pour éliminer la transpiration due aux changements hormonaux.

Si les sueurs nocturnes et leurs effets sont importants, nous vous recommandons la taie d’oreiller absorbante DORSUP. Il s’agit de l’un des traitements ponctuels les plus performants pour ne plus être réveillé en pleine nuit par une sudation nocturne.  Conçue dans une matière semblable à celle d’une serviette-éponge traditionnelle, la taie d’oreiller absorbante est capable d’absorber les sueurs nocturnes excessives.

Offrez-vous une taie d’oreiller absorbante, utilisez une solution efficace aller voir la boutique DORSUP

Housse Taie d'oreiller très épaisse et ULTRA ABSORBANTE

Vous éviterez ainsi de devoir changer votre taie d’oreiller au beau milieu de la nuit pour ne pas dormir la tête sur un support horriblement humide à cause de la transpiration. La solution de taie d’oreiller absorbante DORSUP est garantie à vie.

Nous avons testé cette solution et nous pouvons affirmer qu’il s’agit d’une méthode optimale pour le traitement ponctuel des bouffées de chaleur et de la transpiration nocturne. Toutefois, dans tous les cas, il est important de consulter un docteur afin d’établir l’origine des bouffées de chaleur. Le professionnel de santé pourra décider d’un traitement davantage focalisé si les bouffées de chaleur sont dues à une maladie plus grave comme le cancer.