Le terme « andropause » fait référence à la période de diminution du taux de testostérone, l’hormone masculine. Phénomène biologique également nommé DALA ou Déficit androgénique lié à l’âge, l’andropause survient chez les hommes dont l’âge se situe entre 45 et 65 ans. Durant cette période de déficit hormonal, ces derniers peuvent souffrir de sueurs nocturnes. Contrairement à la ménopause qui concerne la plupart des femmes, ce trouble hormonal ne touche qu’un cinquième du public masculin. Plusieurs causes peuvent expliquer l’apparition de ce déficit lié à l’âge chez les hommes. Selon d’autres études, le déficit androgénique lié à l’âge toucherait un tiers des hommes après 70 ans.

Dans cet article, nous nous intéresserons au trouble de l’andropause chez l’homme et à ses symptômes tels que la transpiration nocturne. Nous chercherons également à comprendre la manière dont les sueurs nocturnes impactent le quotidien. Nous vous détaillerons enfin plusieurs solutions existant pour éliminer les périodes de chaleur nocturne.

Andropause chez l'homme provoque des sueurs nocturnes, le changement d'hormones est souvent accompagné de fortes transpirations la nuit.

Toutefois, avant d’aller plus loin, il faut savoir que les sueurs nocturnes peuvent être dues à une maladie. C’est la raison pour laquelle nous vous conseillons de consulter un médecin si ces bouffées de sueurs nocturnes sont persistantes. Dans ce cas, suite à son diagnostic, le professionnel de santé pourra décider d’appliquer un traitement substitutif.

L’impact des bouffées de chaleur sur le quotidien durant l’andropause

Pendant l’andropause, le quotidien des hommes peut être sensiblement impacté. Outre la transpiration nocturne et diurne, ils peuvent être confrontés à divers symptômes invalidants au jour le jour. Parmi ceux-ci, on compte la diminution de l’appétit sexuel ou libido, la fatigue musculaire, un épuisement significatif, une perturbation du sommeil ou encore des changements d’humeur. Les changements sur le plan de la sexualité et de la libido seront difficiles à vivre par les hommes.

L’andropause provoque une réduction d’un dixième du taux de testostérone tous les dix ans, à partir de l’âge de 30 ans.  Condition physiologique consécutive d’une modification hormonale, le déficit androgénique survient au même moment que la ménopause (diminution des œstrogènes) chez la femme. Même s’il existe une controverse au sujet de l’existence réelle de ce trouble, les effets de cette perturbation des hormones sur le corps et sur la santé sont réels. Nombreux sont ceux qui consultent leur médecin pour des symptômes semblables à ceux vécus par la femme durant la ménopause.

Toutefois, l’andropause n’est pas le pendant masculin de la ménopause. À part la diminution d’hormones sexuelles, il n’existe pas de symptôme caractéristique comme c’est le cas pour la ménopause. Durant celle-ci, la femme fait face à une absence de règles pendant un an. Par contre, les hommes, lors de l’andropause, ne voient pas leur fertilité affectée. Cependant, ils peuvent souffrir du syndrome d’hypogonadisme. Celui-ci résulte de la basse concentration et de la faible production de testostérone. Il s’accompagne de signes sur le plan clinique tels que la baisse de la sexualité et les problèmes ou perte d’érection le matin.

Après son diagnostic, le docteur pourra décider d’un traitement adapté aux effets ressentis par l’homme. Nous évoquerons les solutions pour traiter un effet tel que les bouffées de chaleur durant l’andropause, plus tard dans cet article.

Les causes des sueurs nocturnes chez l’homme

Pendant l’andropause, l’homme connait une baisse de ses hormones sexuelles. Il expérimente un déficit des androgènes, groupe hormonal qui comprend la testostérone. La testostérone, l’hormone sexuelle masculine, confère aux hommes le timbre grave de leur voix, leur masse musculaire ou encore les poils corporels et au visage. Pendant la ménopause, les femmes, elles, connaissent une diminution des œstrogènes.

Durant cette période, les hommes sont confrontés à l’apparition de plusieurs symptômes. Ces derniers sont semblables à ceux que connaissent les femmes durant la ménopause. Il peut s’agir de bouffées de chaleur dans la zone du visage, du cou et du thorax, accompagnées de rougeurs ou « flushs ». Cette sudation nocturne peut être soudaine et périodique.

Outre l’andropause, les causes de ces bouffées chez l’homme incluent les troubles de l’anxiété, le stress ou la consommation de médicaments. Parmi ces médicaments dont la prise provoque de la transpiration nocturne, on compte les vasodilatateurs, les antagonistes calciques ou encore les traitements contre le cancer de la prostate.

Des maladies telles que l’hyperthyroïdie et la brucellose, une infection bactérienne, peuvent être responsables de symptômes comme les bouffées de chaleur nocturne.

Les conséquences de l’andropause chez l’homme

La baisse du taux de testostérone débouche sur plusieurs conséquences pour la santé. En effet, on constate chez les hommes expérimentant l’andropause plusieurs modifications physiologiques. La baisse du taux de testostérone inclut une diminution du désir sexuel, une érection difficile ou encore une réduction de l’énergie. Les autres signes comprennent le risque de dépression, les troubles d’humeur, une réduction de la masse musculaire, une augmentation de la graisse du corps ou des bouffées.

Si les hommes ne suivent pas de traitement substitutif d’hormones, ils risquent de connaître une augmentation des problèmes de santé plus graves durant leur vie. Pour connaître l’ampleur de la diminution du taux de testostérone, une prise de sang peut s’avérer nécessaire. Sans traitement, les hommes peuvent être confrontés à un risque d’ostéoporose, une maladie qui fragilise la densité des os. Ils sont également susceptibles de souffrir d’autres maladies comme l’athérosclérose, pathologie qui durcit les artères. L’homme peut également connaître des problèmes cardiaques ou des risques d’Alzheimer lorsqu’il y a une perte du taux de testostérone.

Toutefois, plusieurs experts en santé affirment que les bouffées de chaleur se doivent en fait à la prise de médicaments. Par exemple, les hommes suivant un traitement pour le cancer de la prostate peuvent expérimenter ce trouble. Un traitement d’hormonothérapie peut conduire à un blocage de la production de testostérone. Par conséquent, des sensations de chaleur soudaine peuvent apparaître dans certaines conditions.

Par ailleurs, des traitements contre les dysfonctionnements de l’érection peuvent également responsables de ce signe particulier. Le Viagra ou autres traitements médicamenteux pour une perte ou une diminution d’érection peuvent aussi conduire à des bouffées de chaleur nocturne.

Les solutions pour traiter les bouffées de chaleur durant l’andropause

En ce qui concerne les sensations de chaleur soudaines, avant d’appliquer un traitement particulier, il faudra déterminer quelle en est la cause. Si l’andropause est responsable de l’apparition de ce symptôme, le médecin pourra recommander un traitement hormonal. Des injections hormonales pourront servir à stabiliser le déficit de testostérone. Toutefois, lors de ce traitement substitutif, il existe un risque accru de cancer de la prostate. Le médecin décidera du dosage d’hormones à injecter au patient.

Lorsque la cause des bouffées de chaleur nocturne est l’hyperthyroïdie, le médecin pourra décider d’avoir recours à un traitement précis. Si les troubles anxieux expliquent l’apparition de sudation soudaine, la réalisation d’une activité physique pourra aider à diminuer ce symptôme.  Quand les bouffées de chaleur se doivent à la prise de médicaments, il faudra peut-être adapter le type de traitement.

Si vous souffrez de bouffées de chaleur principalement la nuit, votre sommeil est très certainement perturbé.  Cependant, il existe une solution efficace. La startup DORSUP a créé une taie d’oreiller dont la fonction consiste à absorber la transpiration au niveau de votre tête si vous souffrez de ce trouble. Garantie à vie, la taie d’oreiller absorbante de DORSUP est conçue dans une matière similaire à celle d’une serviette-éponge classique.

Pour lutter contre les Sueurs Nocturnes, la société DORSUP vous donne cette possibilité avec cette taie d'oreiller spéciale pour la Transpiration la nuit.

La technique d’absorption des sueurs nocturnes sur votre oreiller vous aidera à ne plus devoir interrompre votre sommeil en pleine nuit à cause des sueurs nocturnes. Cela influera positivement sur la qualité de votre sommeil mais également sur votre humeur durant la journée. Il nous reste à vous rappeler que si les sueurs nocturnes sont persistantes, il faudra consulter un médecin afin d’en déterminer l’origine. Il pourrait s’agir de transpiration nocturne due à une pathologie grave.