Une transpiration excessive peut être un symptôme significatif d’une maladie du cœur ou pathologie cardiaque. En outre, un excès soudain de sueurs peut être le signe annonciateur d’un infarctus tant pour les hommes que pour les femmes. Cependant, nombreuses sont les personnes qui ignorent que l’hyperhidrose est un des symptômes principaux d’une pathologie cardiaque.

Selon une étude britannique récente, plus de la moitié des femmes savent que la sueur est susceptible d’être le symptôme d’une crise cardiaque. Toutefois, un pourcentage important de femmes estime que la crise cardiaque ne fait pas partie des symptômes à prendre au sérieux.

Dans cet article, nous détaillerons les divers symptômes, causes et conséquences d’une pathologie du cœur. Nous expliquerons également la relation entre une pathologie cardiaque et le symptôme de transpiration excessive. Enfin, nous vous proposerons une solution pour éliminer les sueurs excessives, principalement pendant la nuit.

Maladie du cœur : définition

Définition d'une maladie du cœur, d'un arrêt cardiaque et infarctus du myocarde

Le public a l’habitude de confonde infarctus et arrêt cardiaque. Toutefois, bien que couramment nommé « crise cardiaque », un infarctus du myocarde relève d’un autre mécanisme. Un arrêt cardiaque est un arrêt soudain du cœur. Un infarctus du myocarde est une détérioration d’une partie du myocarde, le muscle cardiaque. Lors d’un infarctus, ce dernier subit une nécrose. Parmi les causes principales de l’infarctus, on trouve l’obstruction de l’artère coronaire, généralement par un caillot de sang. Cette obstruction sera ensuite responsable de la destruction d’une partie du cœur.

Cette destruction se doit au ralentissement du flux sanguin. Ce ralentissement ou blocage du sang entrainera un manque d’oxygène du tissu musculaire cardiaque. La carence d’oxygène provoquera la mort des cellules car ces dernières ne peuvent plus se contracter. Par conséquent, le muscle cardiaque se nécrosera. Ce manque d’apport de sang et d’oxygène se nomme l’ischémie. Outre le caillot de sang, les artères coronaires peuvent se boucher à cause d’une thrombose ou d’un spasme.

Plus l’obstruction de l’artère est importante, plus l’infarctus est grave. Dans ce cas, une des conséquences principales de l’infarctus sera l’insuffisance cardiaque. Si les contractions du cœur deviennent anormales ou irrégulières, le patient devra être transféré dans une unité de réanimation. En effet, dans ce cas, il existe un risque sévère pour sa santé.

L’infarctus ainsi que l’accident vasculaire cérébral font partie des causes principales causes de décès parmi la population. L’AVC résulte de l’obstruction d’un vaisseau sanguin par un caillot de sang, mais au niveau du cerveau.

Connaître les divers symptômes d’un infarctus est primordial afin que celui-ci ne représente pas un risque pour votre santé. Cela permettra également aux patients de se rendre rapidement chez un médecin qui pourra décider du traitement adéquat.

Les symptômes d’une pathologie cardiaque

Le symptôme le plus courant d’une pathologie cardiaque, particulièrement d’un infarctus, est sans aucun doute la douleur thoracique.  Cette douleur porte le nom d’angine de poitrine ou angor. Dans un premier temps, cet angor, déjà présent, pourra s’aggraver. Toutefois, lors d’un infarctus, la douleur thoracique peut être un symptôme soudain et spontané. Ce symptôme a lieu principalement pendant la nuit ou lorsque la personne ne réalise aucune activité.

La plupart du temps, il s’agit d’une douleur forte, située dans la zone de la poitrine, plus particulièrement du sternum. Cette douleur pourra également être ressentie dans la mâchoire, au bras gauche, dans les deux derniers doigts gauches, dans la zone du dos ou encore à la hauteur du ventre. Si cette douleur thoracique est présente pendant plus d’une demi-heure, il sera nécessaire de consulter un professionnel de santé et le patient devra se soumettre à un électrocardiogramme.

Outre cet angor, d’autres signes peuvent annoncer l’imminence d’une crise cardiaque. Parmi ces signes, on trouve la toux, une capacité respiratoire réduite, une transpiration récurrente souvent pendant la nuit, un hoquet récurrent, des éructations en série, des accès de vomissements ou encore l’essoufflement. Enfin, les symptômes ne sont pas identiques chez les femmes et chez les hommes. Une femme aura des signes avant-coureurs d’un infarctus moins prononcés qu’un homme. Par ailleurs, celui-ci sera également plus lent.

Autres maladies du cœur

Outre l’infarctus, il existe d’autres maladies du cœur. On considère qu’il y a pathologie du cœur lorsque celle-ci perturbe le mécanisme ou la forme de l’organe cardiaque. Ces pathologies se classent selon la manière dont elles perturbent le mécanisme du cœur.

Les differentes maladies du cœur

Dans un premier temps, on trouve les pathologies de type coronaropathie. Il s’agit de maladies vasculaires qui apparaissent lorsqu’il y a un durcissement des vaisseaux sanguins ou athérosclérose. Ce type de pathologie a lieu lorsqu’une artère coronaire se rétrécit ou s’obstrue. Une coronaropathie va altérer le fonctionnement des artères principales. Le cœur ne sera plus alimenté optimalement en sang, en oxygène et en nutriments.  L’athérosclérose sera responsable notamment de l’arrêt cardiaque et de l’angine de poitrine.

Les troubles du rythme cardiaque tels que les palpitations, également dénommés arythmies, provoquent une modification du rythme cardiaque. Le cœur bat alors de manière plus lente, plus rapide ou irrégulièrement.

Les cardiopathies structurelles sont un autre type de maladie du cœur. Il peut s’agir de problèmes de structure du cœur, des valvules, des parois et des muscles du cœur ou encore des vaisseaux sanguins de la zone cardiaque.

Enfin, on trouve parmi les pathologies du cœur, l’insuffisance cardiaque. Elle résulte d’un affaiblissement de l’organe cardiaque ou encore de la présence de lésions. La crise cardiaque et l’hypertension artérielle sont également responsables de l’insuffisance cardiaque.  Il n’y a pas vraiment de traitement pour l’insuffisance cardiaque. Une modification du style de vie et la consommation de médicaments permettront aux patients de vivre leur vie sans devoir pour autant être hospitalisés.

Il existe d’autres maladies du cœur qui sont davantage des problèmes de santé de l’organe cardiaque. Citons par exemple les pathologies dues à des infections, l’hypertrophie du cœur, le cancer du coeur ou encore les troubles cardiaques dus à l’hérédité.

Pathologies cardiaques : causes

Les pathologies du cœur ont plusieurs causes. Divers facteurs de risques sont susceptibles de provoquer la survenue d’une maladie du cœur. Parmi ces facteurs, on trouve l’hypertension artérielle, les problèmes de pression, le diabète, l’apnée du sommeil ou encore les problèmes de taux de cholestérol.

Pathologies cardiaques et les causes

Des facteurs de risque relatifs à l’hygiène de vie sont également susceptibles de provoquer une maladie du cœur. Ces derniers sont une alimentation malsaine, le manque d’activité physique, l’obésité et le surpoids, la consommation de tabac, d’alcool ou de stupéfiants. Le stress et les contraceptifs oraux comme la pilule figurent également parmi ces facteurs.

L’âge, le genre, l’hérédité familiale et les antécédents médicaux font partie des facteurs de risque non contrôlables.  En outre, l’accès aux services de base tels que l’alimentation saine, l’eau potable, les soins de santé et les services sociaux sont également des facteurs qui peuvent influencer l’apparition d’une maladie cardiaque.

La chaleur extrême une température élevée peuvent également être une cause d’une maladie du cœur telle qu’une crise cardiaque. Ce facteur pourra également provoquer l’aggravation de pathologies telles que l’AVC et les pathologies respiratoires. Une sensation de chaleur forte pourra également provoquer une insuffisance cardiaque.

Les conséquences d’une maladie du cœur

Une maladie du cœur peut avoir plusieurs conséquences et effets au niveau du corps. Le patient pourra ressentir des effets physiques tels que des accès de fatigue, de l’essoufflement, des douleurs au niveau du thorax ou encore des conséquences physiques dues à la prise de médicaments.

Les conséquences des maladies du cœur

Lorsque la maladie du cœur implique une intervention chirurgicale, des répercussions sur la santé peuvent avoir lieu. Parmi celles-ci, on compte la fièvre, une sensation de frissons, des douleurs, des saignements ou un malaise généralisé. Au quotidien, une maladie du cœur telle que l’insuffisance cardiaque sera très handicapante. Un patient qui souffre d’insuffisance cardiaque ressentira de l’essoufflement et aura des difficultés pour respirer. Il sera également essoufflé pendant l’effort physique et même au repos.  Par ailleurs, faire du sport à haute intensité avec un problème cardiaque est également compliqué. Toutefois, la réalisation d’un sport de faible intensité est possible pour les personnes souffrant d’une pathologie cardiaque. Une activité physique modérée permettra de renforcer les performances du cœur. Il faudra veiller à consulter un médecin avant de réaliser une activité physique légère.

D’un point de vue global, une activité physique contrôlée permettra d’améliorer la performance du myocarde, de diminuer la tension artérielle, de protéger les artères et de diminuer le risque de diabète. 

Les traitements et médicaments pour les maladies du cœur

Il existe de nombreux médicaments et traitements pour les maladies cardiaques. Un patient pourra ainsi devoir prendre des médicaments tels que des antiarythmiques, des anticoagulants, des bétabloquants, des diurétiques ou encore des hypolipémiants. En ce qui concerne les traitements, le patient pourra devoir subir une athérectomie, à savoir une intervention chirurgicale visant à nettoyer les artères. La cardioversion est un traitement qui vise à restaurer le rythme cardiaque via du courant direct. C’est un traitement qui s’apparente à la défibrillation.

La chirurgie de pontage coronaire est une opération qui permet d’améliorer le taux sanguin du muscle cardiaque. Le patient pourra aussi subir une intervention valvulaire pour le remplacement d’une valve du cœur déficiente. Pour contrôler le rythme et les pulsations cardiaques, le patient pourra se voir implanter un simulateur cardiaque. Enfin, un dispositif cardiovasculaire pourra aider au pompage et au maintien de la circulation sanguine du cœur. 

Solution contre le symptôme de transpiration dû à une maladie du cœur

Comme expliqué au début de cet article, la transpiration excessive et les sueurs nocturnes figure parmi les principaux symptômes d’une maladie du cœur. Pour traiter et endiguer cette hyperhidrose et les sueurs nocturnes, plusieurs solutions existent de nos jours sur le marché. Parmi celles-ci, on trouve la marque DORSUP conçu pour les personnes souffrant de transpiration nocturne avec un produit innovateur et unique. La taie d’oreiller absorbante pourvue de la technologie Exonight® Made in Dorsup. Il s’agit d’une taie d’oreiller qui se charge de l’absorption des sueurs excessives dans la zone de la tête.

Offrez-vous une taie d’oreiller absorbante, utilisez une solution efficace aller voir la boutique DORSUP

Housse Taie d'oreiller très épaisse et ULTRA ABSORBANTE

Via la technologie Exonight®, Dorsup a créé une taie d’oreiller permettant d’aboutir à la conception d’un produit aux capacités d’absorption et douceur exceptionnelles. Garantie à vie, la taie d’oreiller absorbante de Dorsup est une solution ponctuelle pour éliminer les sueurs nocturnes. Toutefois, il ne s’agit en aucun cas d’un traitement à proprement parler. Si vous souffrez de transpiration nocturne excessive à cause d’une maladie du cœur ou d’une autre pathologie, il faudra absolument consulter un médecin pour trouver un traitement adapté.