L’apnée du sommeil est dénommée syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil ou SAOS. Il s’agit d’un trouble de la ventilation respiratoire résultant de pauses dans la respiration. L’apnée du sommeil est un syndrome qui résulte de l’obstruction des voies respiratoires supérieures situées dans la partie postérieure de la gorge.

Le syndrome d’apnée obstructive du sommeil consiste en une fréquence élevée d’épisodes d’interruption, les apnées, ou de réductions, les hypopnées, des voies respiratoires supérieures pendant le sommeil. Chaque pause dans la respiration du patient varie de 10 à 30 secondes.  Ces pauses respiratoires ont lieu au moins à 5 reprises au cours d’une heure de sommeil. Au cours de la nuit, on peut connaître jusqu’à 100 apnées du sommeil. Ces apnées obstructives du sommeil résultent d’interruptions répétitives obstructives de l’appareil respiratoire. Ces interruptions des voies respiratoires supérieures, situées dans la zone postérieure de la gorge, peuvent être totales ou partielles.

Syndrome d’apnée obstructive du sommeil SAOS SAHS

Le syndrome d’apnée obstructive du sommeil peut devenir un problème respiratoire. Un des troubles provoqués par ces obstructions des conduits respiratoires est le manque d’oxygène. Suite à ce phénomène, on assiste à une réaction du cerveau qui émerge en quelque sorte du sommeil pour réactiver le mécanisme de respiration. Il peut s’agir de réveils brefs, des micro-éveils, que la personne ne remarque pas.

Dans cet article, nous nous intéresserons à l’ensemble du trouble de l’apnée obstructive du sommeil. Nous chercherons à comprendre les répercussions des apnées obstructives du sommeil sur la santé et sur la vie d’une personne. Nous analyserons en outre les différents contextes qui favorisent l’apparition et la récurrence de l’apnée obstructive du sommeil. Par ailleurs, nous nous centrerons plus particulièrement sur la relation entre les sueurs nocturnes, une des répercussions de l’apnée du sommeil, et cette dernière. Nous vous proposerons enfin une solution ingénieuse pour éliminer les sueurs nocturnes au niveau de la tète et ainsi retrouver un sommeil de qualité.   

Les symptômes de l’apnée du sommeil

Il existe de nombreux symptômes caractéristiques d’une apnée obstructive du sommeil. Parmi ceux-ci, on trouve les périodes de ronflement, les interruptions des voies respiratoires ou encore la somnolence diurne. Les troubles d’attention, l’hypertension et les sueurs nocturnes font également partie des signes du syndrome d’apnées du sommeil.

Comme nous l’avons vu dans d’autres publications, les sueurs nocturnes peuvent résulter d’une dérégulation de la thyroïde, à savoir une hyperthyroïdie. Elles peuvent également survenir lors d’une maladie plus grave telle qu’un cancer ou un dérèglement de l’hypothalamus. L’hypothalamus est la zone du cerveau qui se charge de la température du corps. Des maladies telles que le sida, l’hépatite C, la tuberculose ou la pleurésie provoquent aussi la survenue de sudation nocturne. D’autres symptômes tels que l’apnée obstructive du sommeil expliquent également l’apparition de transpiration diurne ou nocturne.  

L’apnée du sommeil peut survenir tant chez l’homme que chez la femme. Toutefois, les femmes font face à d’autres symptômes parmi lesquelles ne figurent généralement pas les sueurs nocturnes. Les femmes souffrant d’apnées obstructives du sommeil évoquent d’autres symptômes tels que les céphalées, les troubles de digestion et les troubles de l’humeur. La dépression est également un symptôme de l’apnée du sommeil chez la femme. Les symptômes respiratoires sont par contre moindres chez les femmes. On constate donc une fréquence moins élevée de symptômes tels que le ronflement, les obstructions respiratoires.

Fonctionnement de l’apnée du sommeil et conséquences

On distingue trois types d’apnées du sommeil selon la fréquence de leur survenue et leur importance. Pour cette évaluation, un indice d’apnées/hypopnées ou IAH a été créé. Selon ce dernier, l’apnée du sommeil est légère lorsque l’IAH se situe entre 5 et 15. Lorsque cet indice se situe entre 16 et 30, l’apnée du sommeil est considérée comme modérée. Enfin, un IAH situé au-delà de 30 indique que l’apnée du sommeil est sévère.  

Les différents degrés du syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil auront des conséquences diverses sur la santé et la vie. Dans un premier temps, l’apnée du sommeil influera sur le quotidien de la personne. Cette dernière verra son sommeil fortement perturbé. La qualité de ses heures de sommeil pendant la nuit sera affectée. Par conséquent, la personne pourra connaître des épisodes de somnolence et de fatigue au cours de la journée.

Parmi les conséquences indirectes de l’apnée du sommeil, on trouve les troubles de l’humeur et les problèmes de mémoire et d’attention. Dès lors, la personne pourra connaître des accidents sur le lieu du travail ou sur la route.

Sur le plan physique, les apnées obstructives du sommeil et leur fréquence provoquent la hausse du risque de mortalité. Elles sont ainsi susceptibles de provoquer des accidents de type cardiovasculaire. Parmi les risques physiques liés aux apnées du sommeil figurent l’hypertension artérielle et les problèmes de pression. Le syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil pourra également déboucher sur une maladie coronarienne ou une insuffisance cardiaque. Enfin, la personne pourra également rencontrer des troubles du rythme cardiaque et des risques d’accidents vasculaire, cérébral et cardiaque. Il existe également une relation entre le SAOS et la présence de graisse dans le sang, le diabète ainsi que le syndrome métabolique.

Les répercussions de l’apnée sur la santé et la vie

Certains facteurs vont favoriser l’émergence d’apnée du sommeil car ils perturbent le mécanisme correct des voies aériennes supérieures de la personne. Parmi ces facteurs, on trouve les problèmes de prise de poids, le surpoids et d’obésité et un âge avancé. Le genre avec une prédominance des risques de SAOS chez les hommes et les problèmes d’obstruction nasale sont aussi des facteurs aggravants. Pendant les heures de sommeil, la récurrence des pauses dans la respiration pourra mener à une maladie plus grave. La personne pourra être amenée à connaître des périodes où le taux d’oxygène dans le sang fluctue. Elle fera également face à un risque de perturbation métabolique et de troubles cardio-vasculaires.

Comme mentionné plus haut, les conséquences potentielles de l’apnée du sommeil incluent les accidents de circulation dus à la somnolence, l’hypertension artérielle, les pathologies cardiaques, les AVC et le risque de diabète. Dans certains cas, un médecin devra réaliser un diagnostic et décider d’appliquer un traitement spécifique pour le patient.

Traitements face à l’apnée du sommeil et à ses symptômes

De nos jours, il existe plusieurs traitements pour une prise en charge de l’apnée du sommeil et de ses symptômes. Parmi les traitements à domicile les plus efficaces, on trouve la ventilation à pression positive continue ou PPC, également dénommée CPAP en anglais. Lors du traitement avec des appareils à pression positive, le patient doit porter un masque relié à un appareil spécial. Cet appareil va pousser de l’oxygène, à travers le masque, via le nez et la gorge. L’air passant par le masque permet de produire une pression qui oblige les voies respiratoires supérieures à rester ouvertes pendant que le patient dort à son domicile. Grâce à l’appareil de ventilation à pression positive continue ou PPC, on évite l’occlusion des voies aériennes supérieures des patients au cours de la nuit.  

C’est le médecin qui décidera de l’application d’un tel traitement et d’une prise en charge après son diagnostic. Le professionnel de santé devra choisir la pression convenant au cas des patients. Toutefois, outre l’appareil de ventilation à pression positive continue (PPC), il existe d’autres traitements. N’hésitez pas à demander à votre médecin le traitement qui vous convient en fonction de votre indice d’apnées du sommeil.

Par ailleurs, il existe des traitements pour chaque symptôme du SAOS cités antérieurement. En ce qui concerne le symptôme de sueurs nocturnes, le traitement ponctuel de DORSUP est une méthode intéressante pour les patients qui souffrent du syndrome de l’apnée du sommeil. DORSUP a développé une taie d’oreiller absorbante qui élimine la transpiration nocturne au niveau de la tête. La sudation est absorbée par le textile de la taie d’oreiller conçue dans une matière supérieure à une serviette-éponge classique.

Offrez-vous une taie d’oreiller absorbante, utilisez une solution efficace aller voir la boutique DORSUP

Housse Taie d'oreiller très épaisse et ULTRA ABSORBANTE

Cette solution est un traitement ponctuel des sueurs nocturnes dues au syndrome d’apnée du sommeil. Ce traitement à domicile permettra aux patients de recouvrer un rythme de sommeil adéquat et de qualité sans interruption au milieu de la nuit. Dans tous les cas, si vous souffrez d’apnée du sommeil persistante et continue, à votre domicile ou lorsque vous êtes en déplacement, il convient de consulter absolument un médecin. L’apnée du sommeil peut avoir des conséquences sur la santé de la personne. C’est la raison pour laquelle un médecin doit établir un diagnostic et déterminer l’importance de l’indice d’apnée du sommeil. Il pourra ainsi estimer la gravité des risques induits par les apnées du sommeil du patient.